Royal Navy Sea Harrier FRS.1

maquette avion Royal Navy Sea Harrier FRS.1 TAMIYA 61026 1/48ème maquette char promo

61026

Nouveau

Ce produit n'est plus en stock

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


16,66 €

Accessoires

Fiche technique

Echelle1:48

En savoir plus

maquette avion Royal Navy Sea Harrier FRS.1 TAMIYA 61026 1/48ème maquette char promo

Le Hawker Siddeley Harrier a stupéfié le monde entier avec sa capacité unique à décoller et atterrir verticalement en utilisant la poussée vectorielle de son puissant moteur de poussée de 8000kg. Mis à l’essai pour la première fois en 1960, l’appareil a subi de nombreuses périodes d’essais et de modifications avant d’être accepté par la Royal Air Force et d’autres pays en 1974. Les Harrier de série utilisaient soit un moteur Pegasus 6 ou 11 de 8000 ou 9750 kg de poussée et il était tout à fait naturel que la Royal Navy trouve une application pour ce type d’aéronef avec son armement aérien de flotte. Diverses considérations politiques et financières ont retardé l’ordre pour le Harrier "navalisé" jusqu’en mai 1975, lorsque l’Amirauté a ordonné une premiere commande de 24 avions plus un T.Mk.4 en 1980.

Le FRS.1 se distingue facilement de ses homologues terrestres par une section avant modifiée comprenant un siège de pilote surélevé et un radar Ferranti Blue Fox, ainsi que l’armement principal des missiles antinavires Sea Eagle et des missiles air-air AIM-9L Sidewinder. Les ASM Martel ou Harpoon peuvent être transportés comme solution de rechange au Sea Eagle jusqu’à ce que ce dernier devienne opérationnel. Le premier FRS.1 à voler fut en fait le premier Sea Harrier de production, le 20 août 1978, et le prototype plus tard en décembre 1978. Le port d’attache des Sea Harriers a été désigné base navale de Yeovilton, et ils ont reçu le premier aéronef en juin 1979, où des essais intensifs en vol ont commencé avec l’escadron « 100/VL » quatre jours plus tard.

Cette unité de l’IFTU a été désignée escadron 700A en septembre 1979 et a été renommée 899e escadron en mars 1980. Trois croiseurs "Through - Deck" avaient été commandés pour les opérations Sea Harrier : Invincible ; Illustrious et Ark Royal, dont le premier fut mis en service en juillet 1980. Les trois navires doivent être munis d’un « saut à ski » pour aider au décollage à pleine charge, et cette installation a également été ajoutée au navire commando HMS Hermes lorsqu’un escadron Sea Harrier lui a été attribué. Une petite commande d’exportation pour Sea Harriers a été passée par l’Inde en novembre 1979 pour six FRS.51 et deux T.60 formateurs.

Les Sea Harrier, avec le GR3 Harriers de la RAF, ont été mis à l’épreuve lors de la récente crise des îles Malouines. La force britannique de l’Atlantique Sud a été constituée avec l’ajout de GR3 et de FRS.1 Harriers, ce qui porte la force totale des jets à environ 40 porte-avions Hermes et Invincible. Le Sea Harrier (FRS.1) a environ 30 % plus de contrôle de réactivation pour faciliter les atterrissages et une meilleure visibilité « au-dessus du nez »; cependant, les GR3 de la RAF ont bien fonctionné dans l’ensemble des opérations pendant le conflit et les deux aéronefs se sont distingués au maximum. Les Royal Navy Harriers, pendant le conflit, ont été peints dans la nouvelle finition "tonifiée" de bleu de mer mat dans l’ensemble, tandis que les avions de la RAF étaient dans le schéma gris de mer extra foncé. Avec une vitesse de croisière de mach . 9 et une vitesse maximale de 1,25, et une vitesse d’atterrissage de 0, c’est vraiment un avion de combat polyvalent et qui sera dans les stocks d’armes pour de nombreuses années à venir.

30 autres produits dans la même catégorie :